31 Mai 2017,

On fait le point sur deux postures de yoga accessibles à tous, qui feront ressortir votre âme de guerrier ou de guerrière! Je rappelle que la pratique du yoga n'est pas soumise à la réalisation d'une performance, c'est un véritable mode de vie, une philosophie qui vous amène au lâcher prise par les postures. Le principal est donc un bon placement de départ, synchronisé avec une respiration calme qui permet de profiter des bien faits de chaque posture.

guerrier II

Le Guerrier II ou Virabhadrâsana II (vira : héros ; bhadra : vertueux, favorable, heureux…) fait parti de la série de postures debout et d’équilibre qui concerne aussi les guerriers I et III. Construite sur une base d’alignements, elle permet de se recentrer et de renforcer le corps. C 'est à dire que l'on va solliciter l'étirement du dos et des jambes, l'ouverture du buste et du bassin, ainsi on va développer une plus grande souplesse et agilité sur ces zones. On va également consolider sa Maison et gagner en équilibre, concentration et confiance en soi.


Pour la petite histoire : Virabhadra (l'un des fils de Shiva) naquit dans d'affreuses souffrances. Nommé commandant des légions par Shiva, il alla au combat pour conjurer la mort de Sati (femme de Shiva). L'idée était de détruire pour secourir, le véritable ennemi était donc l'ego! Après lui avoir tranché la tête, cela le ramena à l'humilité. Ainsi lorsque l’on pratique l'une des 3 versions de Virabhadrâsana, on cultive l'esprit du Guerrier qui doit entrer dans l'action, mais rester détaché des fruits de ses actes.


Pour être bien placé :
- Pieds perpendiculaires, gardez les talons alignés, et appuyez bien sur les dix orteils.
- Le genou fléchi de la jambe avant doit être pile au-dessus de la cheville.
- Gardez les bras à hauteur des épaules.
- Maison verrouillée!

fils d'anjani

Le Fils d'Anjani, ou Hanuman, ou encore Anjaneyasana se pratique dans la lignée des guerriers. Debout avec une légère flexion en arrière, on trouve de nombreuses variations en fonction de la position du dos, des bras et des jambes. Sous toutes ses formes, elle amène du tonus, favorise l'ouverture de la cage thoracique, la flexibilité de la taille et du bassin. De par son placement elle sollicite particulièrement les jambes. Elle permet aussi de stimuler le système immunitaire et redonne de l'énergie. On retrouve ici selon la mythologie indienne l'image du singe, Dieu vénéré des guerriers, avec la symbolique de la force, de la fidélité et de la droiture.


Pour être bien placé :
- Pied avant à plat au sol, orteils du pied arrière retournés.
- Poids du corps au milieu.
- Genou de la jambe avant pile au-dessus de la cheville.
- Colonne vertébrale allongée, nombril rentré, maison verrouillée.
- Ouverture du buste, avec bras dirigés vers le ciel.
- Doigts des mains écartés et pointés vers le ciel.

Maintenez ces postures entre 3 à 5 respirations, avec la pratique vous pourrez ensuite augmenter et vous laissez aller sur les différentes variantes. Prenez votre temps pour réaliser ces postures, pour apprécier leurs effets, et laissez vous guider par votre respiration. Vous avez toutes les clés en mains.

C'est à vous !

Namasté !

Julie, votre coach

bouton je commence mon coaching